Fashion, Paris, Style

Rayures et mosaïques à La Grande Mosquée de Paris

Il y a des dizaines d’endroits que je veux voir dans Paris, sans prendre le temps de les visiter. Ce week-end, j’avais envie de barrer la Grande Mosquée de Paris de ma checklist. Et je n’ai pas été déçue!

Il y a un moment que je n’ai pas eu des vacances, des vrais du genre un peu dépaysantes, qui vous font oublier le train train quotidien, Paris, les soucis, … En à peine 1 heure dans la grande mosquée, j’en ai eu un un avant gout très agréable! Le dépaysement est total. Le lieu est paisible, malgré les nombreux visiteurs qui foulent les pavés à la recherche de l’histoire du lieu. La luminosité de cet endroit, son agencement, ses mosaïques m’ont donné envie de mieux découvrir cette culture que je connais mal, et j’y songe pour des vacances à venir.

L’endroit est vraiment incroyable. Très lumineux, surtout avec ce beau dimanche que nous avons eu. Les mosaïques colorées contrastent avec le blanc épuré des colonnes et du sol. On est loin de l’immensité un peu froide des cathédrale. Ici, la pureté est colorée, le bâtiment est ouvert pour une sensation de liberté et les pas ne résonnent pas.

Au centre, un petit jardin qui accroit encore plus le sentiment de sérénité qui se dégage du lieu. Nous voulions après la visite aller prendre un thé au restaurant de la mosquée, mais la longue file d’attente nous a un peu découragée.

Pour les infos pratiques: c’est un lieu de culte, alors soyez habillés convenablement. On cache les jambes, les bras et les épaules. Si, comme beaucoup, vous êtes en short ou débardeur, il prête des « paréos » à l’entrée pour que vous n’ayez pas à quitter l’endroit bredouille.

 

C’est principalement pour cette raison que j’ai opté pour une robe longue ce jour là. Comme la jupe longue, c’est un pas que j’ai eu du mal à franchir. Je me suis toujours dit que ça ne m’irait pas, que ça me tasserait, que j’aurai l’air tarte, blablabla. Oui mais, samedi je suis allée faire les boutiques, et pour une fois, je suis un peu sortie de ma zone de confort, en essayant des pièces que je n’aurai jamais osé porter d’habitude, des pièces qui changent un peu de mon éternel jean boyfriend et de mes blouses blanche. J’adore la fluidité de cette robe longue, ses rayures et son confort! Je suis sûre que les 20 euros qu’elle m’a couté vont être très vite rentabilisés.  Je me sens incroyablement bien dedans (même si des fois je rentre un peu plus le ventre pour éviter qu’il ne dépasse trop). Mon gros problème, ça reste mes hanches, un peu trop visible à mon gout dans cette robe. Mais bras couvert oblige, ma veste en jean Levi’s est parfaite pour les dissimuler! Et puis quand j’avais trop chaud dans la rue, et bien j’ai pris sur moi. Voilà. Je ne vais pas me cacher toute ma vie. Les complexes ça va bien 5 minutes, mais au bout d’un moment, ils m’emmer****.

Je vois souvent des filles qui s’assument complètement sur instagram, et je suis franchement admirative. Mes poignées d’amour et mes bras, ce sont vraiment mes points faibles. A tel point que je sors très rarement sans veste … Le pire, c’est quand ils sont un peu serrés contre mon corps, j’ai l’impression qu’on ne voit que ça. Alors pour vraiment exorciser mes complexes, je vais vous les montrer, tiens. Une photo vraie, ou ni mes bras ni mes hanches ne sont dissimulés. Et vous savez quoi? Je m’en remettrai! En attendant de les voir réduire, je vais les assumer et ne plus en avoir honte. Voilà.

 

Pour éviter quand même d’avoir l’ai trop tassée à cause de la longueur de la robe, j’ai ressorti mes espadrille Bobbies, parfaites pour l’été (et les journées où je ne marche pas trop quand même, parce que mes pieds glissent dedans, et qu’au bout d’un moment je souffre un peu).

           

Sur ce, je vous laisse, il faut que je prépare ma prochaine visite dans Paris 🙂 Et au passage, je vais faire quelques pompes pour virer ma graisse.

 

Sac POLÈNE // Espadrille « L’Estivale » – BOBBIES (similaire ici)//

Robe Longue – MANGO // Veste en Jean – LEVI’S