Fashion, France, Paris, Travel

Le Vogue Fashion Festival à Paris!

Bonjour mes Beautés!

Vendredi, je suis allée au Vogue Fashion Festival à Paris. Les places ne sont pas données: 150€ en tarif normal, et 50€ pour les étudiants. Cependant, ça valait le coup!

C’est la première année que ce festival à lieux. Vogue a décidé de créer cet évènement pour parler des sujets importants de la mode avec certains acteurs de l’industrie. J’était toute excitée de réussir à avoir une place pour le vendredi matin! 😀 J’aurais bien assisté à plus de conférences, mais malheureusement mon budget d’étudiante me l’interdisait…

Ce festival avait lieux le Vendredi 4 et le Samedi 5 Novembre 2016, à l’Hôtel Potocki allias la Chambre du Commerce et d’Industrie, à deux pas de l’Arc de Triomphe.  Autant dire que le cadre est plutôt sympa.

img_6253

img_6255

 

Début des conférences prévues à 9h, alors dès 8h40, je fais la queue avec un bon nombre de fashionistas et de spécialistes de la mode devant ce magnifique bâtiment. Enfin, les portes s’ouvrent et je rentre… On commence par une montée de ces très beaux escaliers.

Excusez la qualité des photos, je n’ai pas osé prendre mon appareil, et malheureusement mon téléphone a une bien moins bonne qualité!

 

C’est parti …

img_6258

img_6259

 

Avant de rentrer dans la salle de conférence, 9 mannequins sont exposés vêtus de somptueuse tenues. Celles-ci sont les oeuvres de jeunes créateurs. Comme Swarovski parraine cet évènement, la plupart sont ouvragés de cristaux en tout genre. Et moi qui n’avait pas mon appareil photo… Grrrr! Promis, je ne sors plus jamais sans lui 😉

 

img_6261

img_6262

img_6263

Enfin, je frôle de mes petits pieds le tapis crème de la salle de conférence … Sur ma chaise m’attend une bouteille d’eau, le programme du Festival et un magazine sur les créations Swarovski.

 

img_6267

 

img_6270

img_6271

 

UNIQLO: au Japon et dans le monde, le client est Roi!

Après une brève introduction du Festival, le premier invité monte sur les planches: Tadashi Yanai, le créateur d’UNIQLO nous parle de la marque Japonaise et de son évolution. Il parle en japonais et une traductrice fait la version française. C’est très intéressant: je découvre un modèle d’entreprise différent et une marque que j’aime de plus en plus. A ses débuts, Tadashi Yanai ne voulait pas travailler et préférait paresser (comme beaucoup d’entre nous). Cependant, la réalité de la vie le rattrape. Il apprend très vite ce qui est le mentra de son entreprise: le client est roi! La marque se base sur cette simple phrase, et produits et magasins sont fait pour plaire aux clients. C’est aussi une marque qui s’investit: depuis l’année dernière, Uniqlo appelle au don de nos vêtements oubliés pour les distribuer aux réfugiés.

img_6273

 

Amazon Fashion: un nouveau modèle apparait

C’est ensuite au tour de Susan Saideman, la vice présidente d’Amazon Fashion Europe de prendre la parole. Cette fois, la conférence est en anglais (comme les suivantes). Pour les personnes ne le parlant pas, des casques sont distribué pour écouter la version française des présentations.

Amazon aussi pense tout le temps au client: ce qu’il attend, veut, aime, n’aime pas. Comparé à bon nombre d’entreprise, Amazon Fashion est customer obsessed, et pas competitor obsessed. Je découvre au fil de la présentation des publicité, le concept d’Amazon Fashion et a quel point ce type de e-commerce peut être l’avenir de notre shopping conventionnel.

Il y a un point que j’ai beaucoup aimé, c’est le #SaySomethingNice crée par l’entreprise. On juge trop souvent, en blessant de temps en temps. Au lieu de critiques les gens, Amazon, dans une campagne sur les réseaux sociaux a lancé ce hashtag. Pour qu’on se dise ce que l’on aime plutôt que ce qui nous déplait.

img_6283

 

PAUSE

Suit alors une petite pause, vers 10h30 ou chacun peut avoir un café ou un thé, discuter ou se dégourdir les jambes.

img_6260

 

L’avenir des défilés: Saint Laurent & Chloé

Reprise, et c’est cette fois au tour des PDG de Saint Laurent et de Chloé (Geoffroy de la Bourdonnaye et Francesca Bellettini) de prendre la parole. Ils nous ont parlé des défilé et de leur avenir. Les deux Maisons sont bien différentes, et de ce fait leurs opinions aussi. Alors que Saint Laurent est une marque qui utilise le logo et convie quelques célébrité, Chloé n’utilise que très peu sont logo et préfère crée une communauté de #Chloégirls qui promeut l’image de la marque. Des façons de faire différentes mais toutes très intéressant. Une chose de sûre cependant: les nouvelles technologies et notre nouveau rapport au temps font évoluer la mode. Comment les marques de luxe vont elles faire pour s’adapter? 

img_6293

 

Swarovski: des créations époustouflantes!

Nadja Swarovski, l’arrière-arrière-petite-fille du créateur de la maison Autrichienne nous parle un peu de son histoire: comment son grand père a travaillé avec les plus grands, comment elle a elle aussi chercher un artiste qui rendrait au justice aux cristaux. Un diaporama défile sous nos yeux émerveillés: des robes ornées de pierres translucides ou colorées, des chaussures sculpté dans le cristal, des accessoires de décorations à vous faire fondre d’envie… Pour moi, Swarovski, c’était surtout les bijoux que l’on trouve en boutique. Je ne m’étais jamais rendu compte que la Maison travaille sur beaucoup d’innovations pour permettre à toutes les femmes du monde de porter des faux diamants à un prix abordable qui ne fassent pas trop cheap. Je ne savais pas non plus que tant de créateurs et d’artistes utilisaient les cristaux pour créer de véritables oeuvres d’art! Le travail d’Alexander McQueen par exemple est spectaculaire…

img_6297

La mode et le nouveau rapport au temps

La dernière conférence arrive, la matinée est passée vite! Jonathan Anderson, le directeur artistique de la maison Loewe et de sa propre marque J.W. Anderson arrive sur la scène. Bon, déjà, il est plutôt craquant, cet irlandais! Il nous donne son avis sur l’évolution de la mode, de la société, comment il crée (le matin le plus souvent), ce qui le stimule (il s’ennuie vite). Il nous raconte qu’il est passionné, qu’une petite chose peut devenir chez lui une obsession et être à l’origine de sa future collection. C’est très intéressant d’avoir le point de vue de quelqu’un qui crée, et non de ceux qui vendent. Je retiens surtout une chose qui lui tient beaucoup à coeur et qui est très importante selon lui dans le monde de la mode:

NEVER COMPROMISE!

img_6298

 

 

La matinée s’achève, je suis pleine de leurs mots et de leurs idées. Mon cerveau bouillonne, j’ai hâte de travailler moi aussi, de voir ces changements s’opérer, de participer. A la sortie du bâtiment, on nous tend à chacun un sac Uniqlo qui contient une paire de gant et une écharpe en cachemire. Je suis ravie! Ça n’aurait pas put mieux se terminer.

Un grand sourire sur les lèvres, je prends la direction de l’arc de Triomphe où se cache la station de métro, des rêves pleins la tête!

img_6294