France, Paris, Style, Travel

Un tour chez Lesage, brodeur Haute Couture!

Bonjour Bonjour !

Aujourd’hui, je voulais partager avec vous une expérience un peu spéciale… La semaine dernière, j’ai eu la Chance grâce à mon école de visiter l’école et l’Atelier Lesage !

Autant vous dire que c’est un événement « un peu » exceptionnel pour quelqu’un qui veut travailler dans la mode et le luxe !

Je vous préviens, j’ai vu des broderies qui feront probablement parti de futures collections des grands de la mode. Bien entendu, je n’ai pas pu les prendre en photo. Je vous montre cependant à la fin de cet article des échantillons, dont certains Chanel de 2009.

img_5416

Pour commencer, un peu d’histoire…

En 1924, Albert et Marie-Louise Lesage, un jeune couple, achète l’atelier de broderie Michonet. Cet atelier avait été fondé en 1858 et était déjà très réputé pour avoir collaborer avec de nombreux costumiers de théâtre parisien et avoir travaillé pour la cour de Napoléon III. L’atelier fournissait aussi les premiers acteurs de la Haute Couture parisienne comme Charles Frederick Worth, Jeanne Paquin ou encore Madeleine Vionnet.

Leur fils, François, né en 1929, commence à faire son apprentissage au côté de ses parents. Il apparaît très vite qu’il a hérité des donc de ses parents : le dessin de son père et un talent de coloriste comme sa mère. Cependant, après la seconde guerre mondiale, il part aux Etats-Unis où il ouvre un atelier en 1948. Il travaille alors pour les studios de cinéma.

Cependant, en 1949, son père décède et il rentre lui succéder alors qu’il a à peine 20 ans. Grâce à lui, la collection d’échantillon s’agrandit et devient la référence pour les maisons de Haute Couture. Il répète souvent que « La broderie est à la haute couture ce que le feu d’artifice est au 14 Juillet.

En 1992, François Lesage fonde son école pour pouvoir transmettre le savoir de la Maison à des étudiants venues des quatre coins du monde.

Les plus grands noms ont et font toujours appel à Lesage : Balmain, Balenciaga, Dior, Yves Saint Laurent, Schiaparelli, …

Une petite anecdote : de son vivant, Chanel a toujours refusé de travailler avec Lesage. Elle refusait que quoi que ce soit sorte de ses ateliers, de peur que son ennemie, Schiaparelli, lui vole ses idées…

Mais tout ça, c’est bien fini ! Il y a quelques années, Chanel a racheté Lesage pour pouvoir toujours avoir le meilleur en ce qui concerne les broderies. La maison Lesage fournit encore cependant tous les grands de la mode !

La visite…

L ‘école est situé au 13 rue de la Grange Batelière à Paris et se cache derrière une entrée sobre et discrète.

img_5422

img_5420

img_5419-2

img_5418

Nous n’avons pas vu grand-chose, seulement une salle de conférence où l’on nous a expliqué l’histoire de Lesage et de l’école, et comme cette institution s’inscrivait dans l’histoire de la mode.

Ensuite, direction les Ateliers Lesage à Pantin… Là, on nous explique la broderie : comment est-il possible de passer à une pile de perle et de strass à un tissu merveilleux ? Nous avons visité plusieurs salles cependant, je n’ai pas eu le droit de prendre des photos… Ce qui n’est pas surprenant puisque ce sont les motifs des prochaines collections qui se formaient sous nos yeux !

Alors, la broderie, comment ça se passe ?

Les stylistes donnent à Lesage les modèles qu’ils veulent voire broder. Pour les réaliser, ils s’inspirent de ce qui les entoure, de leurs collections précédentes, des milliers d’échantillons crée par Lesage depuis plus de 150 ans.

Dans les ateliers Lesage, les « artistes » vont faire de ces dessins des broderies sublimes…

Ils commencent par dessiner les motifs sur des feuilles transparentes qu’ils percent ensuite avec une machine spéciale, la machine à picotage. Les petits trous leur serviront de repère pour la suite de leur travail.

Ensuite, ils transfèrent ce motif sur un tissus grâce à un mélange de pigment et de résine. Ils posent le patron sur le morceau de tissus et passent en appuyant sur les trous avec le mélange. Les motifs apparaissent alors sur le tissu, qui est prêt à être brodé.

Ensuite, on l’accroche au milieu d’un cadre de bois et les brodeurs et brodeuses commencent leur ouvrage… Elles travaillent le plus souvent avec un crochet qui permet d’être précis et rapide. Lorsqu’elles brodent, les perles sont sous le tissus. Elles ne voient donc pas directement ce qu’elles font et suivent les lignes…

img_5444

Voir ces femmes travailler était impressionnant ! Ce sont de véritables artistes… Il faut plusieurs années pour apprendre à broder, et encore plus pour être capable de faire tous les types de broderies. Elles créent des lignes de perles et de fil, des motifs tous plus beau les uns que les autres : fleurs, insectes, formes en tout genre.

On ne leur dit pas à quoi va servir ce qu’elles créent. Chacun des membres de Lesage le découvrira en même temps que nous, sur les défilés.

Une pièce est dédiée à la vérification de tous les travaux. Lesage travaille pour la haute couture et propose une qualité exceptionnelle. Chaque pièce est minutieusement vérifiée avant d’être envoyée aux différentes maisons.

Dans les ateliers, il y a aussi un studio créatif où plusieurs femmes jouent avec les matières et les idées, les modes et les tendances pour créer de nouveaux échantillons.

A la fin de la visite, nous passons dans la salle des archives… Ici, plus de 70 000 références de 1858 à aujourd’hui attendent patiemment d’inspirer les artistes de la mode d’aujourd’hui !

img_5522

img_5517
img_5519

img_5520

Notre guide a sorti quelques boites de leurs tiroirs pour nous faire découvrir des échantillons qui ont plus de 150 ans, d’autre utilisés principalement pour les robes de marié ou encore ceux utilisés pour la collection Chanel 2009. Vous décrire ces œuvres d’art serait impossible, je vous laisse donc quelques photos… Je vous préviens, il y en a beaucoup! Et encore, je n’ai mit que mes pièces préférées 😀

Un peu de Chanel… Collection Haute Couture 2009! C’est difficile je trouve de s’imaginer ces pièces sur les vêtements. Ces chefs d’oeuvres sont les détails de tenues magnifiques qui font rêver une grande partie des gens!

img_5463

img_5496

img_5488

Qui dit Chanel dit Camélia…

 img_5475

img_5467  img_5457

Du Schiaparelli… Pas tout récent je vous l’accorde !

img_5448

img_5455 img_5453

Des tissus anciens datant du début du 20ème siècle…

img_5433

img_5446

Des broderies utilisées sur les robes de mariés…

img_5511

img_5510

img_5500

img_5503

img_5506

de visiter les ateliers Lesage et j’ai pu voir une autre facette de la mode et du luxe. Merci à la maison Lesage pour son accueil. Cette après-midi restera, je pense, l’un des points forts de mon année scolaire !